CD

avril 2016

septembre 2018 (173) • mars 2018 (6) • février 2018 (9) • janvier 2018 (10) • décembre 2017 (81) • novembre 2017 (53) • octobre 2017 (116) • septembre 2017 (155) • août 2017 (6) • juillet 2017 (164) • juin 2017 (205) • mai 2017 (200) • avril 2017 (29) • mars 2017 (196) • février 2017 (168) • décembre 2016 (83) • novembre 2016 (85) • octobre 2016 (201) • septembre 2016 (136) • août 2016 (16) • juillet 2016 (170) • juin 2016 (92) • mai 2016 (136) • avril 2016 (19) • mars 2016 (147) • février 2016 (39) • janvier 2016 (134) • novembre 2015 (152) • octobre 2015 (133) • septembre 2015 (155) • août 2015 (8) • juillet 2015 (54) • juin 2015 (321) • avril 2015 (105) • mars 2015 (108) • février 2015 (159) • janvier 2015 (12) • décembre 2014 (116) • novembre 2014 (198) • octobre 2014 (86) • septembre 2014 (236) • août 2014 (23) • juillet 2014 (188) • juin 2014 (120) • mai 2014 (55) • avril 2014 (96) • février 2014 (12) • janvier 2014 (33) • octobre 2013 (2) • août 2013 (7) • juillet 2013 (9) • juin 2013 (1) • mai 2013 (37) • avril 2013 (114) • mars 2013 (194) • février 2013 (142) • janvier 2013 (7) • décembre 2012 (178) • novembre 2012 (174) • octobre 2012 (124) • septembre 2012 (89) • août 2012 (54) • juillet 2012 (141) • juin 2012 (100) • mai 2012 (195) • avril 2012 (95) • mars 2012 (25) • février 2012 (193) • janvier 2012 (37) • décembre 2011 (162) • novembre 2011 (170) • octobre 2011 (86) • septembre 2011 (145) • août 2011 (24) • juillet 2011 (191) • juin 2011 (253) • mai 2011 (231) • avril 2011 (327) • mars 2011 (95) • février 2011 (190) • janvier 2011 (23) • décembre 2010 (427) • novembre 2010 (92) • octobre 2010 (239) • septembre 2010 (65) • août 2010 (41) • juillet 2010 (106) • juin 2010 (225) • mai 2010 (12) • avril 2010 (270) • mars 2010 (51) • février 2010 (191) • janvier 2010 (17) • décembre 2009 (303) • novembre 2009 (127) • octobre 2009 (257) • septembre 2009 (115) • août 2009 (60) • juillet 2009 (227) • juin 2009 (98) • mai 2009 (244) • avril 2009 (27) • mars 2009 (106) • février 2009 (29) • janvier 2009 (39) • décembre 2008 (300) • novembre 2008 (272) • octobre 2008 (189) • septembre 2008 (142) • août 2008 (72) • juillet 2008 (151) • juin 2008 (220) • mai 2008 (83) • avril 2008 (97) • mars 2008 (93) • février 2008 (62) • janvier 2008 (13) • décembre 2007 (283) • novembre 2007 (246) • octobre 2007 (79) • septembre 2007 (210) • août 2007 (113) • juillet 2007 (91) • juin 2007 (60) • mai 2007 (264) • avril 2007 (100) • mars 2007 (183) • février 2007 (5) • janvier 2007 (168) • décembre 2006 (178) • novembre 2006 (152) • octobre 2006 (51) • septembre 2006 (19) • août 2006 (140) • juillet 2006 (108) • juin 2006 (152) • mai 2006 (220) • avril 2006 (56) • mars 2006 (162) • février 2006 (50) • janvier 2006 (93) • décembre 2005 (272) • novembre 2005 (97) • octobre 2005 (221) • septembre 2005 (16) • août 2005 (284) • juillet 2005 (55) • juin 2005 (343) • mai 2005 (27) • avril 2005 (297) • mars 2005 (14) • février 2005 (2) • janvier 2005 (3) • décembre 2004 (145)
  • «
  • 1
  • 2
  • »

Loin

Variete Francaise : Chanson francophone européenne

Année 2016

Label Capitol

Interprête(s) : Alex Beaupain (site)

Résumé : Un nouvel album qu'Alex Beaupain a enregistré avec ces amis et collaborateurs fidèles (Julien Clerc, Vincent Delerm, La Grande Sophie, Valentine Duteil, Victor Paimblanc, Alexandre Varlet...).
Pour accompagner le 1er single Loin, un clip haut en couleur réalisé par Christophe Charrier (réalisateur de Grands soirs sur l'album Après moi le déluge) fait déjà l'unanimité.
Comme toujours, Alex Beaupain est sur tous les fronts, puisqu'il termine en parallèle de cet album, la promo du livre-disque "Les gens dans l'enveloppe", dont il a composé les 12 titres.
Récompenses :
4 clés Télérama (mars 2016).

Revue de presse :
"Même en faisant appel à Julien Clerc ou à Vincent Delerm, Alex Beaupain garde sa façon bien à lui de chanter ses peines sur des airs presque enjoués. (...)Symptomatique de ce que fait désormais Beaupain : une pop désespérée, mais qui n'en a pas l'air. La tonalité y est rythmée, presque dansante. Pour être honnête, on le préfère en acoustique, dans cet esprit "chanson" qui colle si bien à la justesse de ses mots, l'élégance de sa retenue et sa voix légèrement râpeuse. Mais il reste l'un des auteurs les plus marquants de la scène actuelle. Sans doute le meilleur." (Valérie Lehoux, Télérama n°3453).
Récompenses4 clés Télérama
Disque de l'année Les Inrocks
vol.piste
 
TitreArtiste
11Loin 
 2Couper les virages 
 3Les voilà 
 4Van Gogh 
 5Je te supplie 
 6Tout à ton odeur 
 7La montagne 
 8Cela valait-il la peine 
 9L'amour en cage 
 10Reste 
 11Rue battant 

Post pop depression

Variete Internationale : Rock

Année 2016

Label Caroline International

Interprête(s) : Iggy Pop (site)

Résumé : 22ème album d'Iggy Pop et le 1er qu'Iggy Pop ait co-réalisé avec le producteur, guitariste, auteur, compositeur, multi-instrumentaliste, chanteur Josh Homme des Queens of the stone Age.
Les deux hommes ont été partie prenante dans l'élaboration du son de "Post pop depression", qui se situe musicalement quelque part entre Detroit, Palm Desert et Berlin.
En résulte une ouvre intemporelle, qu'on a l'impression d'avoir toujours connue, portée par l'énergie brute d'un groupe garage tout juste formé.
"Je voulais être libre, explique Iggy en parlant des débuts de sa collaboration avec Homme, pour être libre, j'avais besoin d'oublier. Pour oublier, j'avais besoin de musique. Josh avait ça en lui, alors j'ai provoqué une rencontre, d'abord avec un texte dont j'ai choisi les mots avec soin, puis avec un déluge d'écrits parlant de moi. Aucun compositeur ne veut composer sur du vide. Il s'est mis à carburer et on s'est tapé une bonne virée à fond la caisse dans l'Amérique déserte."
" On a exploré un territoire qu'aucun de nous deux n'avait jamais exploré " avoue Homme.
"Post pop depression" est un album unique dans la veine des meilleurs réalisés par ses créateurs, des Stooges aux Queens Of The Stone Age, dont il possède indéniablement l'ADN musical sans pour autant ressembler à quoi que ce soit qu'ils aient déjà fait.
Récompenses :
Disque du mois Rock & Folk (mars 2016).
RécompensesDisque du mois Rock & Folk
vol.piste
 
TitreArtiste
11Break into your heart 
 2Gardenia 
 3American valhalla 
 4In the lobby 
 5Sunday 
 6Vulture 
 7German days 
 8Chocolate drops 
 9Paraguay 

Pre-millenium tension

Variete Internationale : Trip hop / Drum 'n bass

Année 2016

Label Cherry Red Records

Interprête(s) : Tricky (site)

vol.piste
 
TitreArtiste
11 Vent 
 2 Christiansands 
 3 Tricky kid 
 4 Bad dreams 
 5 Makes me wanna die 
 6 Ghetto youth 
 7 Sex drive 
 8 Bad things 
 9 Lyrics of fury 
 10 My evil is strong 
 11 Piano 
 12 Flynn 
 13 Devil's helper 
 14 Grass roots 
 15 Makes me wanna die 
 16 Piano 

Magnetismo

Musique Du Monde : Amérique du nord

Année 2016

Label Soundway

Interprête(s) : La Yegros

Résumé : La Yegros a rencontré le succès avec son premier album grâce au single " Viene de mi " qui a séduit les français. Elle a aussi eu l'occasion de partir en tournée à travers le monde et en se produisant dans de nombreux festivals tels que le " Way Out West " et " les Transmusicales ".
" Magnetismo " sortira le 11 mars, il a été produit par le producteur argentin Gaby Kerpel alias King Coya et Daniel Martin. C'est l'ingénieur du son Anibal Kerpel qui a mixé l'album dans son studio à Los Angeles. L'album comporte de nombreuses collaborations, comme Gustavo Santaolalla et le violoniste Javier Casalla. Apparaissent aussi de nouveaux camarades rencontrés sur les routes comme le colombien Puerto Candelaria, Sabina Sciubba du groupe électro-pop Brazilian Girls et le groupe réunionnais Lindigo.
vol.piste
 
TitreArtiste
11Magnetismo 
 2Carnabailito 
 3Atormentada 
 4Chicha RojaGustavo Santaolalla, La Yegros
 5Hoy 
 6SuenitosLindigo, La Yegros
 7ArdeSabina Sciubba, La Yegros, Puerto Candelaria
 8Déjate llevar 
 9Frágil 
 10Lejos 

Distance inbetween

Variete Internationale : Pop / Rock

Année 2016

Pays Royaume-Uni / Grande-Bretagne

Label Ignition Records

Interprête(s) : The Coral (site)

Résumé : Après une pause de cinq ans, The Coral revient en mars prochain avec son septième album. Distance Inbetween, est le premier album de chansons originales de The Coral depuis Butterfly House (2010), cet intervalle de cinq ans ayant été marqué par la sortie surprise l'année dernière de leur album perdu, The Curse of Love. Depuis la parution de son premier EP en 2001, le groupe a vendu plus d'un million d'albums au Royaume-Uni, cinq d'entre eux s'étant classés dans le Top 10, notamment Magis and Medicine, en 2003, qui a atteint la première place des charts. Sur ce nouvel album, James Skelly Ian Skelly Nick Power et Paul Duffy sont rejoints par un nouveau guitariste, Paul Molloy (ancien membre de The Zutons). Réalisé au Par Street Studio de Liverpool, avec Richard Turvey comme co-producteur, Distance Inbetween a été enregistré live, quasiment en une seule prise, par un groupe complètement redynamisé. Le son des douze titres de l'album est volontairement brut, rugueux, et laisse présager de performances scéniques viscérales.
Récompenses :
3 clés Télérama (février 2016).

Revue de presse :
" "Distance inbetween", enregistré quasi live en studio, est un disque conçu à l'énergie, où les charmes de la diversité laissent place à une séduisante homogénéité. Surprenant de la part d'un groupe qui oeuvrait, tel un Echo and the Bunnymen sans emphase, dans la variété des climats, Distance inbetween démontre que The Coral possède encore les ressources collectives pour justifier un nouveau tour de piste." (Hugo Cassavetti, Télérama n°3451).
Récompenses3 clés Télérama
vol.piste
 
TitreArtiste
11Connector 
 2White bird 
 3Chasing the tail of a dream 
 4Distance inbetween 
 5Million eyes 
 6Miss fortune 
 7Beyond the sun 
 8It's you 
 9Holy revelation 
 10She runs the river 
 11Fear machine 
 12End credits 

Vache (La) : BO du film de Mohamed Hamidi

Musique Fonctionnelle : Bof (bande originale de film)

Année 2016

Durée 35 minutes

Pays France

Label Quad

Interprête(s) : Haïdouti Orkestar (site)

Compositeur : Ibrahim Maalouf (site)

Résumé : La musique est le sujet principal du film. Un voyage plein de drôles de surprises et de moments improbables. J'ai vu Fatah et sa vache comme 2 gitans, qui voyagent, font des rencontres, vivent des moments brutaux et des moments de tendresse.
L'histoire se déroulant en Algérie j'ai tout de suite pensé à un orchestre gitan oriental.
Des mélodies orientales mais jouées de manière gypsy. (Ibrahim Maalouf).
vol.piste
 
TitreArtiste
11Le grand voyage 
 2La balade de Fatah 
 3Marseille 
 4Paris, Paris 
 5Back to Baskinta 
 6Lettre à Naïma 
 7Le fanfaron 
 8La balade de Fatah : version courte 
 9Le grand voyage : version courte 
 10Poursuite 
 11L'incompris 

Leprest : pacifiste inconnu

Variete Francaise : Chanson francophone européenne

Année 2016

Label Absilone

Interprête(s) : JeHaN (site), Lionel Suarez (site)

Résumé : Leprest, pacifiste inconnu sonne comme ces villages que l'on rêve, ces villages où chacun sait l'autre et lui prête le regard, l'outil, la semence, la confiance. C'est une de ces oeuvres où l'on entend déjà l'humain avant la note, la splendeur avant le mot. Une aventure dont on ne sort pas indemne, qu'on l'écoute en album ou qu'on la voit sur scène : ces chansons-là nous grandissent, tant elles nous éclairent. Quand s'éteint la dernière, on voudrait remercier. [Bertrand Dicale]
Jehan et Lionel Suarez rendent hommage à Allain Leprest au travers son répertoire. En le réinterprétant à leur manière mais toujours proche de l'original.
Uniquememnt, Jehan au chant et à la guitare et Lionel Suarez à l'accordéon et piano.

Récompenses :
Indispensable FrancoFans (mars 2016).

Revue de presse :
"Ici, le duo ne se contente pas de revisiter les textes d'un Allain Leprest devenu illustre après nous avoir quittés, mais nous offre un tour de chant inspiré et virevoltant où la voix de Jehan, puissante et chaleureuse rencontre le piano à bretelles virevoltant de Suarez." (Julian Babou, FrancoFans).
RécompensesIndispensable FrancoFans
vol.piste
 
TitreArtiste
11Trafiquants 
 2Etes-vous là ? 
 3Va t'en jouer dehors 
 4C'est peut-être 
 5Rue blondin 
 6Je ne te salue pas 
 7On leur dira 
 8Bien avancés 
 9Où vont les chevaux 
 10J'ai peur 
 1114-18 
 12Aimer c'est pas rien 

MoOvies

Jazz : Jazz

Année 2015

Label Just Looking Productions

Interprête(s) : Mederic Collignon (site)

Résumé : « Si un film vous marque à vie, c'est souvent en rapport à sa musique et son ambiance sonore. Comment ne pas être marqué par les signatures qui habillaient les westerns, les polars, les péplums, les giallos, ou les perles fantastiques? Je ne parle des films étouffés par de pâles "imitasons" ou des synthés hystériques, non, mais de vraies créations collectives et souvent réalisées de mille manières.
Certains thèmes collent encore à notre mémoire visuelle quand on revoit le héros dans sa voiture ou lorsque les deux protagonistes s'enlacent. Combien de fois j'entendais un thème et ainsi revoyais le visage du "méchant". Qui n'a pas joué à celui qui tente de retrouver le nom de la série correspondante au thème chanté ?
Je me suis amusé à pêcher au fur et à mesure de mes recherches certains thèmes de plusieurs compositeurs tels que Lalo Schifrin, David Shire ou encore Quincy Jones. Ils sont tirés des films tels que "Dirty Harry", "Sudden Impact", "The Taking Pelham 1,2,3", "Brubaker" et "Dollars". Je les ai arrangés pour le Jus de Bocse qui mêlera "jeu de scène" et scènes de films. Le son se voit et l'image s'écoute... »
RécompensesChoc Jazz Magazine - Jazzman
vol.piste
 
TitreArtiste
11Snow creatures 
 2Dirty harry's creed 
 3Scorpio's theme 
 4Brubaker adagio's and coda 
 5The taking of pelham 1,2,3 
 6The pelham's-moving-again blues 
 7The way to San Mateo 
 8Robbery suspect 
 9Money runner 
 10End titles 
 11Money montage 
 12Up against the wall 

Big black coat

Variete Internationale : Techno pop, électro pop

Année 2016

Durée 49 minutes

Pays Canada

Label City Slang

Interprête(s) : Junior Boys

Résumé : Adulé par Dan Snaith (Caribou), le duo canadien Junior Boys signe chez City Slang après 3 albums pour Domino. Depuis une dizaine d'années, Jeremy Greespan et Matt Didemus ont contribué à façonner de la musique électronique moderne: entre pop electro et influences RnB. On pense à Hot Chip grâce à leur facilité déconcertante à faire de la musique électro des hymnes pop. Sur Big Black Coat, les sonorités techno aux influences Richie Hawtin sont plus présentes, plus minimales mais encore plus efficaces. Sans équivoque, Junior Boys réussit son meilleur album.
Récompenses :
3 clés Télérama (février 2016).

Revue de presse :
"La voix suave, aérienne de Jeremy Greenspan rappelle parfois, sans la copier, celle du grand " lover " soul-pop Smokey Robinson. Les programmations du duo multiplient les clins d'oeil à la house et à la techno des origines (Juan Atkins, Kevin Saunderson). Pourtant, elles sonnent pile-poil dans l'air du temps, grâce à une soufflante richesse harmonique et à de savants emprunts au courant " house footwork ", entrelacs de rythmiques ultra rapides. Sensuelles secousses ! Les Junior Boys sont régulièrement encensés par les Anglais de Hot Chip, qui s'y entendent pour mixer suavité R'n'B et pulsations électro." (Erwan Perron, Télérama n°3448).

Site artiste :
https://www.facebook.com/Junior-Boys-11804616285/
Récompenses3 clés Télérama
vol.piste
 
TitreArtiste
11 You say that 
 2 Over it 
 3 C'mon baby 
 4 Baby give up on it 
 5 M&P 
 6 No one's business 
 7 What you won't do for love 
 8 And it's forever 
 9 Baby don't hurt me 
 10 Love is a fire 
 11 Big black coat 

Go calypsonian

Musique Du Monde : Amérique du sud

Année 2013

Durée 39 minutes

Label Piranha

Interprête(s) : Lord Mouse and The Kalypso Katz

Résumé : Ils réveillent la fièvre du calypso avec leur album sur Piranha, Go calypsonian. Ce collectif de 17 artistes et musiciens de 7 nationalités différentes livrent un calypso pour dancefloor, sans musique électronique. Véritables monstres de scène, Lord Mouse and the Kalypso Katz sortent donc ce second album produit par Colin Bass.
Référence Magazine :
Mondomix n°59 du 24/10/2013.

Site artiste :
http://lordmouseandthekalypsokatz.com/
vol.piste
 
TitreArtiste
11Monkey bop 
 2Edward the VIII 
 3Chunga changa 
 4White boy calypso 
 5Barefooted lover 
 6Limbo song 
 7Goombay drum 
 8Calypso hipshake 
 9Snake charmer 
 10Sombrero 
 11Pussycat 
 12Dream of a jungle cat 
  • «
  • 1
  • 2
  • »