CD

avril 2015

septembre 2018 (173) • mars 2018 (6) • février 2018 (9) • janvier 2018 (10) • décembre 2017 (81) • novembre 2017 (53) • octobre 2017 (116) • septembre 2017 (155) • août 2017 (6) • juillet 2017 (164) • juin 2017 (205) • mai 2017 (200) • avril 2017 (29) • mars 2017 (196) • février 2017 (168) • décembre 2016 (83) • novembre 2016 (85) • octobre 2016 (201) • septembre 2016 (136) • août 2016 (16) • juillet 2016 (170) • juin 2016 (92) • mai 2016 (136) • avril 2016 (19) • mars 2016 (147) • février 2016 (39) • janvier 2016 (134) • novembre 2015 (152) • octobre 2015 (133) • septembre 2015 (155) • août 2015 (8) • juillet 2015 (54) • juin 2015 (321) • avril 2015 (105) • mars 2015 (108) • février 2015 (159) • janvier 2015 (12) • décembre 2014 (116) • novembre 2014 (198) • octobre 2014 (86) • septembre 2014 (236) • août 2014 (23) • juillet 2014 (188) • juin 2014 (120) • mai 2014 (55) • avril 2014 (96) • février 2014 (12) • janvier 2014 (33) • octobre 2013 (2) • août 2013 (7) • juillet 2013 (9) • juin 2013 (1) • mai 2013 (37) • avril 2013 (114) • mars 2013 (194) • février 2013 (142) • janvier 2013 (7) • décembre 2012 (178) • novembre 2012 (174) • octobre 2012 (124) • septembre 2012 (89) • août 2012 (54) • juillet 2012 (141) • juin 2012 (100) • mai 2012 (195) • avril 2012 (95) • mars 2012 (25) • février 2012 (193) • janvier 2012 (37) • décembre 2011 (162) • novembre 2011 (170) • octobre 2011 (86) • septembre 2011 (145) • août 2011 (24) • juillet 2011 (191) • juin 2011 (253) • mai 2011 (231) • avril 2011 (327) • mars 2011 (95) • février 2011 (190) • janvier 2011 (23) • décembre 2010 (427) • novembre 2010 (92) • octobre 2010 (239) • septembre 2010 (65) • août 2010 (41) • juillet 2010 (106) • juin 2010 (225) • mai 2010 (12) • avril 2010 (270) • mars 2010 (51) • février 2010 (191) • janvier 2010 (17) • décembre 2009 (303) • novembre 2009 (127) • octobre 2009 (257) • septembre 2009 (115) • août 2009 (60) • juillet 2009 (227) • juin 2009 (98) • mai 2009 (244) • avril 2009 (27) • mars 2009 (106) • février 2009 (29) • janvier 2009 (39) • décembre 2008 (300) • novembre 2008 (272) • octobre 2008 (189) • septembre 2008 (142) • août 2008 (72) • juillet 2008 (151) • juin 2008 (220) • mai 2008 (83) • avril 2008 (97) • mars 2008 (93) • février 2008 (62) • janvier 2008 (13) • décembre 2007 (283) • novembre 2007 (246) • octobre 2007 (79) • septembre 2007 (210) • août 2007 (113) • juillet 2007 (91) • juin 2007 (60) • mai 2007 (264) • avril 2007 (100) • mars 2007 (183) • février 2007 (5) • janvier 2007 (168) • décembre 2006 (178) • novembre 2006 (152) • octobre 2006 (51) • septembre 2006 (19) • août 2006 (140) • juillet 2006 (108) • juin 2006 (152) • mai 2006 (220) • avril 2006 (56) • mars 2006 (162) • février 2006 (50) • janvier 2006 (93) • décembre 2005 (272) • novembre 2005 (97) • octobre 2005 (221) • septembre 2005 (16) • août 2005 (284) • juillet 2005 (55) • juin 2005 (343) • mai 2005 (27) • avril 2005 (297) • mars 2005 (14) • février 2005 (2) • janvier 2005 (3) • décembre 2004 (145)

Jazz country

Jazz : Jazz

Année 2013

Label Anzic Records

Interprête(s) : Amy Cervini

vol.piste
 
TitreArtiste
11 Blue moon 
 2 Wallflower lonely, cornflower blue 
 3 Song for the mira 
 4 Frim fram sauce 
 5 I'm so lonesome I could cry 
 6 Calling you 
 7 Go gently to the water 
 8 Penguin dance 
 9 Smile 
 10 Je danse avec la neige 
 11 After the gold rush 
 12 I still miss someone 
 13 Before he cheats 
 14 Drivin' cryin' missin' you 

Freedom tower : no wave dance party 2015

Variete Internationale : Rock

Année 2015

Label Bronze Rats Records

Interprête(s) : Jon Spencer Blues Explosion

Résumé : Un des meilleurs groupes rock des années 90, le Jon Spencer Blues Explosion a incarné la relève, la résistance, un flamboyant fantasme de rock'n roll régénéré.
Depuis sa formation en 1991, le Jon Spencer Blues Explosion n'a pas cessé de réinventer le rock'n'roll à grands coups d'électrochocs.
Le trio de New York s'est forgé une identité à rendre fou les colleurs d'étiquettes toutes simples, quelque part entre garage distordu, blues crasseux, punk intello, avant-gardisme underground, de riffs incandescents, de harangues d'Elvis sous acide et de beats monstrueusement puissants pour faire bonne mesure.
Après une pause de quatre ans, le Blues Explosion a repris en 2011.
Nouvel album, nouvelle tournée. Même énergie.
Et Freedom Tower - No Wave Dance Party 2015, dernier venu dans leur discographie, ne déroge pas à la règle. Explosif, brutal, sexy, subtil aussi... Et surtout, sacrément excitant...
RécompensesDisque de l'année Les Inrocks
vol.piste
 
TitreArtiste
11Funeral 
 2Wax dummy 
 3Do the get down 
 4Beety 
 5White Jesus 
 6Born bad 
 7Down and out 
 8Crossroad hop 
 9The ballad of Joe Buck 
 10Dial up doll 
 11Bellevue baby 
 12Tales of old New York : the rock box 
 13Cooking for television 

Epitaph

Variete Internationale : Pop / Rock

Année 2015

Label Air Rytmo

Interprête(s) : Moriarty (site)

Résumé : Le quatrième album de Moriarty reprend le fil là où l'avait laissé "The Missing Room" (2011) : nous avons rouvert les malles pleines de bribes accumulées pendant des années, fouillé les fragments inachevés nés de tournées sans fin et de projets parallèles : Il y avait des enregistrements au dictaphone de morceaux improvisés une fois et perdus ensuite, capturés dans les coulisses des théâtres, les chambres et les sous-sols. Dans le grenier d'une ferme, nichée au fond d'une vallée alsacienne, nous avions écrit et enregistré des histoires de femmes tragiques. En roulant à vélo à travers Kyoto, nous avions improvisé à tue-tête l'histoire d'un homme déchu, puis enregistré une version de cette chanson en compagnie des sorciers cajuns Mama Rosin. Il y eut aussi l'adaptation musicale du "Maître et Marguerite" de Boulgakov, une pièce radiophonique, qui donna naissance à six nouveaux morceaux.
Revue de presse :
"Ne vous fiez pas au titre. "Epitaph", le quatrième album de Moriarty, est peut-être le plus enjoué du groupe. "Par envie de contradiction!", justifie le guitariste Arthur B.Gillette, en alignant les thèmes macabres qui parcourent l'album." (Annabelle Laurent, 20minutes.fr),
"En ce qui nous concerne en tout cas, "Epitaph" est clairement la production du groupe qui nous aura le plus touché, évidemment pour la beauté de ses compositions (chose qui n'a jamais fait défaut au groupe), mais surtout pour sa variété et ses risques." (indiepoprock.fr).

Site artiste :
http://www.moriartyland.net/
RécompensesDisque du mois Rock & Folk
vol.piste
 
TitreArtiste
11When I ride 
 2Reverse 
 3History of violence 
 4Long live the (d)evil 
 5Za Milena J. 
 6Diamonds never die 
 7Ginger joe 
 8Maybe a little lie 
 9Across from my windows 
 10G.I.Jesus 
 11Back in town 
 12Fire fire 
 13Long is the night 

Darling arithmetic

Variete Internationale : Folk rock

Année 2015

Durée 37 minutes

Label Domino

Interprête(s) : Villagers (site)

Résumé : "Darling Arithmetic" est un album intime, entièrement dédié aux relations amoureuses, d'une beauté à couper le souffle.
Ecrit, enregistré, produit et mixé par Conor O'Brien, chez lui, dans les combles d'une ferme au nord de Dublin, " Darling Arithmetic " révèle un artiste déterminé en pleine maîtrise de son art du songwriting.
Récompenses :
Sélection FIP (juin 2015).

Revue de presse :
"Sans artifices, sans maquillage : le splendide "Darling arithmetic" est l'album le plus personnel de l'Irlandais Conor O'Brien." (Johanna Seban, Les Inrockuptibles)

Référence Magazine :
Les Inrockuptibles n° 1012 du 22/04/2015,
Magic n° 191 du 02/04/2015,
RollingStone n° 73 du 13/03/2015,
Tsugi n° 81 du 09/04/2015.

Site artiste :
http://www.wearevillagers.com/
RécompensesDisque de l'année Les Inrocks
Sélection FIP
vol.piste
 
TitreArtiste
11Courage 
 2Everything I am is yours 
 3Dawning on me 
 4Hot scary summer 
 5The soul serene 
 6Darling arithmetic 
 7Little bigot 
 8No one to blame 
 9So naive 

Vague (La)

Variete Francaise : Chanson francophone européenne

Année 2015

Label Barclay

Interprête(s) : Izia (site)

Résumé : Pour la première fois Izia s'approprie le chant en français avec un naturel déconcertant et une élégance rare. Virage à 180° stylistiquement également.
Izia délaisse sa relecture d'un rock ancré dans les seventies pour s'aventurer vers une pop lumineuse et éthérée, aux accents proche du minimalisme cher à The XX.
Synthétiseurs enivrants, savants entrelacs de guitares minimalistes, gimmick vocaux aériens, beats hypnotiques, elle délivre un subtil mix entre mélancolie et dancefloor.
Elle a travaillé sur cet album en binôme avec Johnny Hostile, fondateur de Pop Noire et réalisateur des albums de Savages ou Lescop notamment.

Récompenses4 clés Télérama
vol.piste
 
TitreArtiste
11Hey 
 2La vague 
 3You 
 4Les ennuis 
 5Silence radio 
 6Bridges 
 7Reptile 
 8Autour de toi 
 9Tomber 

D.U.C

Variete Internationale : Hip Hop / Rap

Année 2015

Label Capitol

Interprête(s) : Booba (site)

Résumé : 7ème album solo de Booba.
Porté par les singles OKLM, 3G & Tony Sosa, avec les participations évènement des stars internationales Future, Jeremih, ou encore Mavado, et avec un concert à Bercy et une tournée dans toute la France en ligne de mire, ce nouvel album de Booba est l'évènement rap de cette année 2015.
RécompensesDisque de l'année Les Inrocks
vol.piste
 
TitreArtiste
11D.U.C 
 2Tony Sosa 
 3BellucciBooba (site), Future (site)
 4Loin d'ici 
 5Caracas 
 6Mon pays 
 7All setBooba (site), Jeremih
 8Les meilleursBooba (site), 40 000 Gang
 9Mové langBooba (site), Bridjahting
 10Lvmh 
 11G loveBooba (site), Farruko
 12Billets violets 
 13RatpisBooba (site), Mavado
 14Jack da 
 15Mr kopp 
 16Temps mort 2.0Lino, Booba (site)
 173 g 
 18La mort leur va si bien 
 19Oklm 

Coming forth by day

Jazz : Jazz

Année 2015

Durée 58 minutes

Label Legacy

Interprête(s) : Cassandra Wilson

Résumé : Produit par Nick Launay (producteur de Nick Cave). Enregistré avec la complicité des membres des Bad Seeds et de T Bone Burnett. Arrangements pour cordes signés Van Dyke Parks.
La chanteuse Cassandra Wilson, qui s'est toute sa vie inspirée de Billie Holiday (1915-1959), a choisi justement le 6 avril, la veille de ce qui aurait dû être le 100ème anniversaire de celle que l'on surnommait Lady Day, pour sortir son nouvel album.
Elle y aborde le répertoire légendaire de Billie Holiday - auquel elle a jouté 'Last Song', un morceau inédit de sa composition - avec un courage qui lui est propre :
" 'Coming Forth By Day' est un hommage à la beauté, à la puissance et au génie de Billie Holiday ", explique Cassandra Wilson. " Cet album rassemble des titres magiques qui permettent de se frayer un chemin entre tous les mythes douteux entourant sa vie et son époque, un support pour la réémergence du répertoire de Billie Holiday au XXIème siècle. "
On retrouve dans " Coming Forth By Day " la magie des grands classiques enregistrés par Cassandra Wilson pour le label Blue Note - 'Blue Light 'Til Dawn' (1993), 'New Moon Daughter' (1995) et 'Traveling Miles' (1999) - mais surtout l'une des plus grandes voix du jazz d'aujourd'hui.
Récompenses :
4 clés Télérama (mai 2015),
Sélection FIP,
Indispensable de Jazz News.

Revue de presse :
"Sa voix est grave, moelleuse, ample, sensuelle, faite pour les ballades capiteuses et le blues enveloppant. Elle n'évoque pas celle de Billie Holiday qui, jeune, était parfois presque enfantine, et plus tard s'écorcha douloureusement. Mais le répertoire de "Lady day" convient à merveille à Cassandra, à ceci près qu'elle met dans les plaintes une distance ironique. (...) Le son du groupe ici réuni doit beaucoup au producteur Nick Launay - notamment à son travail pour Nick Cave & the Bad Seeds, avec ses musiciens au carrefour du blues, du rock, de la pop et du jazz. Ainsi entourée, Cassandra Wilson renouvelle l'esprit de Billie tout en lui restant fidèle. Ce qui rend cet hommage gracieusement prenant. "(Michel Contat, Télérama n°3409),
"Ici la chanteuse originaire de Jackson (Mississippi) évite l'écueil du simple album de reprises et se réapproprie avec modernité et élégance les grands thèmes de Billie Holiday.(...) La voix et le chant de Billie Holiday ne seront jamais égalés, Cassandra Wilson réussit avec créativité et inspiration à nous faire redécouvrir l'extraordinaire héritage de la plus grande chanteuse du XXe siècle." (FIP Radio).

Site artiste :
http://www.cassandrawilson.com/
Récompenses4 clés Télérama
Sélection FIP
vol.piste
 
TitreArtiste
11Don't explain 
 2Billie's blues 
 3Crazy he calls me 
 4You go to my head 
 5All of me 
 6The way you look tonight 
 7Good morning heartache 
 8What a little moonlight can do 
 9These foolish things 
 10Strange fruit 
 11I'll be seeing you 
 12Last song 

Revolution... and the day after (The)

Jazz : Soul & funk & rnb international

Année 2015

Label Alter K

Interprête(s) : Charles X

Résumé : Une voix, Un beat. Charles X, 24 ans, ramène la musique à la base. En prise directe, il mélange Hip Hop, Soul et Jazz, s'appropriant les genres avec intelligence et une créativité de tous les instants. Crooner et songwriter, Charles X alterne phrasés tranchants et arrangements mélodiques lumineux, au service d'une musique concise et efficace. On pense à Qtip, à D'Angelo, à Franck Ocean pour ses qualités vocales et son groove inné. "The revolution ...and the day after" est son premier album. Il est produit par le beatmaker Redrum et masterisé par Dave Cooley (Dam Funk, J Dilla, Madlib).
Récompenses :
Sélection FIP.
RécompensesSélection FIP
vol.piste
 
TitreArtiste
11Fork in the road 
 2Day off 
 3The naked you 
 4Danger Mr Robinson 
 5Headfukt 
 6The smoke 
 7Lord 
 8The high 
 9Even I cry 
 10The letter 
 11The rope of Judas 
 12After all 
 13Paris in the summer 
 14The day after 

Carrie & Lowell

Variete Internationale : Variétés internationales

Année 2015

Label Asthmatic kitty records

Interprête(s) : Sufjan Stevens (site)

Résumé : Ce nouvel album vient rompre 5 années de silence discographique depuis The Age of Adz. Avec Carrie & Lowell (les prénoms de sa mère et de son beau-père), Sufjan Stevens revient à ses racines folk période Seven Swans. 11 titres évoquant la vie et la mort, l'amour et la perte, ainsi que la lutte de l'artiste à donner un sens à la beauté et la laideur de l'amour. Carrie & Lowell a été enregistré par Sufjan Stevens aux côtés de Casey Foubert, Laura Veirs, Nedelle Torrisi, Sean Carey, Ben Lester et Thomas Barlett ; et mixé par Sufjan Stevens, Thomas Barlett et Pat Dillet. Il marque également les 15 ans de carrière de Sufjan Stevens.
Récompenses :
Disque de l'année Les Inrocks 2015,
4 clés Télérama.
Récompenses4 clés Télérama
Disque de l'année Les Inrocks
vol.piste
 
TitreArtiste
11 Death with dignity 
 2 Should have known better 
 3 All of me wants all of you 
 4 Drawn to the blood 
 5 Eugene 
 6 Fourth of july 
 7 The only thing 
 8 Carrie & lowell 
 9 John my beloved 
 10 No shade in the shadow of the cross 
 11 Blue bucket of gold 

Blanc

Variete Francaise : Chanson francophone européenne

Année 2015

Label Capitol

Interprête(s) : Julie Zenatti

Résumé : Le sixième album de Julie Zenatti n'est pas un album comme les autres. Elle-même n'est plus tout à fait celle que l'on a connue. La gestation de Blanc a été longue - ou plutôt patiente. Plus de trois ans. Il ne s'agissait pas seulement de faire un album. Julie ouvre un cahier et y écrit les thèmes des chansons dont elle rêve, ce qu'elle veut raconter et comment elle veut le raconter.
Dans ses propres textes comme dans ceux de Da Silva (qui a écrit 6 titres de l'album), elle parle de tendresse, de pardon, de fragilité, de douceur, de regrets, de maturité. Elle ose des formules superbes que l'on n'avait pas l'habitude d'entendre jusqu'alors chez les "chanteuses à voix". Ainsi, dans Introverti, elle chante on manque d'un pays, un foudroyant raccourci à la Jacques Brel.
"Une chanson d'un ami", avait-elle écrit sur sa wishing list, et c'est Pars sans rien dire, écrit avec Patrick Fiori.
Elle voulait un duo, puisqu'elle n'en avait jamais enregistré et Grégoire lui fait la surprise d'enregistrer sa voix sur Je ne t'en veux pas avant de répondre à sa proposition. Cet album ne pouvait que susciter ce genre d'aventure. Un voyage tout entier à cœur ouvert, entre première et deuxième personne du singulier, un album poignant, fort, un passage, mieux un véritable retour.
vol.piste
 
TitreArtiste
11Là où nous en sommes 
 2D'où je viens 
 3La force des liens 
 4Les amis 
 5Blanc 
 6Pars sans rien dire 
 7A l'ouest 
 8La vérité 
 9Presque 
 10Si tu veux savoir 
 11La contemplation 
 12Je ne t'en veux pasJulie Zenatti, Grégoire (site)
 13Introverti